Corrigés de philosophie

Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

Corrigé élève sélectionné pour ce sujet

Note du corrigé :
  • Currently 4.00/5
• Proposé par : jessical • Nombre de mots : 1549 • Dernière mise à jour : 12/06/2017

Description laissée par l'auteur :

Dissertation entièrement rédigée en trois parties :
I. Spontanément on souhaite être conscient de tous nos faits,
II. On est parfois surpris par certains de nos agissements ou réactions,
III. Sommes nous donc libres ou responsables devant nos actes ?

Extrait du corrigé :

extrait du corrigé Dans le sujet « Peut-on ne pas savoir ce que l’on fait ? », la question porte sur les limites et différents degrés de la conscience humaine. Spontanément, certains tels Descartes pensent toujours pouvoir être maîtres de leurs actes, avoir une conscience permanente. Or est ensuite apparue la théorie de l’inconscient formulée par Freud admettant que celui-ci constitue la partie la plus importante de l’esprit, contrôlant ainsi la majeure partie de nos actes.

Nous remarquons que les idées communes sont contradictoires, nous poussant donc à rechercher les limites de conscience de nos agissements, jusqu’où l’homme est conscient de ce qu’il fait. Nous sommes en effet surpris parfois par certains agissements, certaines réactions ou même de leurs conséquences. Nous ne savons donc pas toujours entièrement ce que nous faisons ou pourquoi nous le faisons, ce qui nous amène à nous questionner sur la liberté et la responsabilité face à nos actes.

I. Spontanément on souhaite être conscient de tous nos faits

Si on considère les faits comme l’action en elle même et seulement celle-ci, nous en sommes alors en effet conscient. On doit d’abord penser l’action avant de pouvoir la réaliser. Elle nécessite une volonté qu’on considérera ici comme contrôlée. Tout action est en effet précédée d’un processus psychique contrôlé par les envies, les besoins, comme la faim par exemple.
On pourrait croire qu’on ne pense plus avant certaines actions tel respirer, c’est en effet devenu un réflexe, un acquis, on ne pense pas à respirer. Ils sont cela dit quand même gouvernés par une très petite part de conscience qui fait partie des acquis.

Un agissement nécessite la pleine attention de celui qui l’exécute. Mais on peut être conscient du fait mais pas de ses conséquences, nous ne sommes pas toujours conscients de l’importance de nos faits. Un acte anodin peut en effet avoir de grandes conséquences et on ne contrôle pas

Accédez au corrigé entier :

En 1 appel ou 1 SMS+
Pour 2€ environ
Paiement sécurisé par Rentabiliweb

Choisissez votre pays :
Choose your country :

France France DOM TOM Belgium Morocco

Payer par carte bancaire :
Pay by credit card :

pay by credit card
Votre navigateur doit accepter les cookies
Please check that your browser accept the cookies

En soumettant 1 de vos copies
Pour 2 crédits (Vous en gagneriez 5)
avertissement corrigé Avertissement : les copies d'élèves ne sont pas destinées à être reproduites telles quelles. Apprenez à maximiser leur utilité.

Autres ressources disponibles sur ce sujet

Copie élève de maximeh. Nombre de mots : 1411. Note :
  • Currently 4.00/5
.
Consultez ce corrigé
Posez votre question sur le sujet en indiquant vos idées et obtenez un retour gratuit.
Posez votre question
Ajoutez un corrigé pour ce sujet et accédez gratuitement aux autres.
Ajoutez votre corrigé

Sujet similaires (mots-clés : pas savoir fait)

Comment comprendre l'expression «ne pas savoir ce que l'on fait» ?
1 F
Etre libre, est-ce savoir ce que l'on fait ?
F
Est-ce ne pas savoir vivre que de se retourner sur le passé ?
F
Pour être libre, faut-il savoir ce que l'on fait ?
F
Est-il juste de dire que l'argent ne fait pas le bonheur ?
F