logo_20enphilo

Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique - Le "Je" et la conscience de soi

Date d'ajout du sujet : 05/01/2014 • 888 vues
Texte étudié :

Posséder le Je dans sa représentation : ce pouvoir élève l’homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur terre. Par-là, il est une personne ; et grâce à l’unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui survenir, il est une seule et même personne, c’est-à-dire un être entièrement différent, par le rang et la dignité, de choses comme le sont les animaux sans raison, dont on peut disposer à sa guise ; et ceci même lorsqu’il ne peut pas dire Je, car il l’a dans sa pensée ; ainsi toutes les langues, lorsqu’elles parlent à la première personne, doivent penser ce Je, même si elles ne l’expriment pas par un mot particulier. Car cette faculté (de penser) est l’entendement.

Il faut remarquer que l’enfant, qui sait déjà parler assez correctement ne commence qu’assez tard (peut-être un an après) à dire Je ; avant, il parle de soi à la troisième personne (Charles veut manger, marcher, etc.) ; et il semble pour lui qu’une lumière vienne de se lever quand il commence à dire Je ; à partir de ce jour, il ne revient jamais à l’autre manière de parler. Auparavant il ne faisait que se sentir ; maintenant il se pense.

Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique - Le "Je" et la conscience de soi

Corrigé élève sélectionné pour ce sujet

Note du corrigé :
  • Currently 4.00/5
• Proposé par : mzl • Nombre de mots : 2393 • Dernière mise à jour : 05/01/2014

Description laissée par l'auteur :

Corrigé entièrement rédigé en 3 parties :
I. Y a t-il des états de variation et des failles de la conscience de soi ?
II. Sans langage, l'homme peut-il avoir conscience de lui-même et former ses pensées ?
III. L'enfant qui ne reçoit aucune éducation peut-il acquérir une conscience de lui-même ?

Extrait du corrigé :

La conscience semble particulièrement bien définir l'existence humaine. Comme disait Descartes dans le Cogito du Discours sur la méthode, "je pense, donc je suis". En effet l'entité d'un homme c'est sa conscience. De nombreux philosophes ainsi que nous-même peut-être, nous nous sommes posés la question "Qu'est ce que la conscience". Le philosophe allemand Emmanuel Kant a voulu apporter sa thèse sur le sujet. En effet, d'après lui, l'homme est digne et défini grâce à la conscience. Dans la première partie de sa thèse, la conscience de soi fait de l'homme une personne supérieure aux autres êtres vivants de notre planète. Puis il dit que la conscience de soi est commune à tous les hommes quelle que soit leur langue. Et enfin il ajoute que la conscience de soi n'est pas instinctive et pas innée, elle s'acquière grâce à une éducation. Dans la première partie de la thèse de Kant on peut se demander si il y a des états de variation et des failles de cette conscience de soi? Dans la seconde partie, on peut se demander si lorsqu'il n'y a pas de langage mis en place, l'homme peut-il avoir conscience de lui-même et former ses pensées? Et enfin lorsqu'un enfant ne reçoit ni éducation, ni apprentissage, peut-il acquérir une conscience de lui-même ?


D'après la thèse de Kant, la conscience de soi fait de l'homme une personne supérieure aux autres êtres vivants, il compare même la conscience au mot "pouvoir". Pour lui la conscience de soi est un pouvoir et une chance réservée aux hommes. En effet, si l'homme a conscience de lui-même, il est capable de penser, chose que les animaux ou même les objets sont incapables de faire. Effectivement, un animal n'a pas conscience de lui-même car il n'a pas conscience qu'il va mourir un jour. A l'inverse de l'homme qui lui, prend conscience en grandissant, qu'il va mourir. On ne peut pas avoir conscience sans penser et inversement et la conscience élève la pensée à un n

Accédez au corrigé entier :

En 1 appel ou 1 SMS+
Pour 2€ environ
Paiement sécurisé par Rentabiliweb

Choisissez votre pays :
Choose your country :

France France DOM TOM Belgium Morocco

Payer par carte bancaire :
Pay by credit card :

pay by credit card
Votre navigateur doit accepter les cookies
Please check that your browser accept the cookies

En soumettant 1 de vos copies
Pour 2 crédits (Vous en gagneriez 5)
Avertissement : les copies d'élèves ne sont pas destinées à être reproduites telles quelles. Apprenez à maximiser leur utilité.

Participez à ce sujet et soyez-en récompensé

Posez votre question sur le sujet en indiquant vos idées et obtenez un retour gratuit.
Posez votre question
Ajoutez un corrigé pour ce sujet et accédez gratuitement aux autres.
Ajoutez votre corrigé

Sujet similaires (mots-clés : kant anthropologie point vue pragmatique conscience soi)

Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique : la conscience
F
Kant, Anthropologie d'un point de pragmatique : Conscience et représentations
1
Kant, Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique - quatrième proposition : L'insociable sociabilité
1 F
Est-il possible de se contenter de son point de vue ?
F
A quoi cela sert-il de penser l'histoire d'un point de vue philosophique ?
F